Bienvenue sur mon blog

Une autre fin pour le conte le Toucher d’or (2)

Sirine  Aissaoui 

Hanen Gouadria 

Manel Hlima 

 

Abir  Smout

8B5 sous la direction de M.Yacine Tobji 

 

 

Le toucher d’or 

Lorsque Marie d’or fut transformée en statue d’or, elle causa des soucis et des chagrins pour son père. Midas fut rangé par les remords, et les regrets. Il était au comble de l’affliction et de la mélancolie. Il courait comme un insensé pour chercher l’étranger. 

Heureusement, il trouvait le mystérieux homme dans le caveau du palais. 

En se cachant le visage, le pauvre roi fit sa confession d’une voix tremblante et saccadée :’’Je ne suis qu’un être misérable, un être exécrable, je ne mérite aucune pitié. Je ne connaîtrai aucun moment de repos, je passerai tout le restant de ma vie rangé par les remords et les regrets…Mais ce n’est qu’une punition minime, compte tenu de tout le mal que j’avais commis à l’égard de ma chère fille. S’il vous plaît, redonnez vie à ma chère fille et condamnez-moi à tout ce que vous voulez… 

Condamnez–moi à mort, à l’exil, je suis prêt à expier mes fautes…’’   

L’étranger  répondit avec son large sourire : 

‘’Oh, tu veux cela, donc tu seras transformé en statue d’or à la place de ta fille et ce sera ton châtiment.’’ 

Midas acquiesça sans hésitation car il n’y avait aucune autre solution pour redonner vie à sa fille. 

Dès ce jour-là, le roi Midas devint une statue d’or dressée devant le palais. Il servit de leçon pour les gens cupides et avares. 

 

Commentaires desactivés.