Bienvenue sur mon blog

Une visite imprévue

Sujet : Tu as vécu une expérience étrange et fantastique. Raconte cette aventure en décrivant tes sentiments. 

 

 

Les douze coups de minuit sonnaient…Les percussions de la pendule résonnaient dans chaque recoin de la maison mais aussi dans ma tête…Je me réveillai énervée comme d’habitude par ce vacarme atroce. La tête ensevelie sous la couverture je recherchais à nouveau le sommeil envolé. 

       Tout à coup, traversant les ténèbres de la nuit, un bruit strident vint déchirer les voiles du silence profanant le temple sacré de la quiétude nocturne. Dans un mouvement de sursaut, j’entrouvris les yeux écartant, doucement en tremblant la couverture. Un instant passa puis le phénomène reprit de plus belle et une lumière rougeâtre s’installa au milieu de la pièce. Tétanisée de peur au début, je demeurai inerte mais, fort bien, je repris vite conscience et me frottais les yeux. Je pus constater que c’étais réel. Je pris mon livre de chevet et le lançai en direction de la chose qui  s’évanouit tout de suite après. Tranquille de nouveau je me  recouchai. Mais ma sérénité fut brève car je fus réveillée une fois de plus par une étrange sensation…Oui une très étrange sensation…Un frisson qui parcourt le corps…Un froid pinçant…Mais…Oh! Mon dieu!…Seigneur!…Quelqu’un tirait ma couverture. Je me levai tel une somnambule les yeux fermés disant: »Oh! Ça va! Trop c’est trop! Maman laisse-moi dormir s’il te plaît!…Mais…comment l’expliquer…? 

Malheureusement pour moi ce n’était pas ma mère…C’était plutôt un VAMPIRE…    

Il se tenait là devant moi, le visage blême, les yeux rouges embrasés, les cheveux argentés étincelant sous les rayons de la pleine lune, le visage lugubre et triste …Celle d’un être vidé de sa substance…En moi la terreur et l’effroi se mélangèrent à la pitié. Dans un mouvement furtif, il mit une main sur mon épaule et une autre sur mon cou puis il enfonça ses crocs dans ma chaire…La douleur était insupportable…je voulus crier mais j’étouffais…Rassasié, il releva la tête, me dévisagea longuement la bouche couverte de sang…Mon sang…Je mis la main sur mon cou…la plaie était profonde et le sang coulait entre mes doigts tremblants…Toujours sans voix fixant l’être de la nuit je me sentis affaiblie, vidée…Je ne pus que m’évanouir… 

     Le lendemain, je me réveillai encore secouée. Dans le miroir sous les premières lueurs de l’aube mon image se refléta…Mon cou était intacte…la plaie n’était plus… 

« Avais-je rêvé? »… »Sans doute »… »Mais cela avait l’air d’être si réel, et puis…je me sens bizarre, comme si je n’étais plus la même… » « Sûrement l’effet du choc… » 

     

 

                        Rabhi Hiba 8B5 (Sous la direction de M.Yacine Tobji)

Pour voir le travail sous format DOC, Cliquez sur le lien.

Une visite imprévue doc unevisiteimprevue.doc 

 

 

Commentaires desactivés.